Retrouvez l’essentiel de la remise des prix Éducation aux médias. Remise des prix présidée par Marie-Laure Augry, médiatrice des rédactions de France 3. Mercredi de 12h30 à 14h00.

(Photo: N. Lair)

Sonia Déchamps, rédactrice en chef de la ZEP, aux côtés de Marc Mentré. (Les Assises)

Sonia Déchamps, rédactrice en chef de la ZEP, aux côtés de Marc Mentré. (Photo: Les Assises)

Les Assises du journalisme ont organisé cette année un concours Éducation aux médias, une première. Marie-Laure Augry, médiatrice des rédactions de France 3 qui a présidé le jury, a remis trois prix. Le jury, composé de journalistes, de militants associatifs, d’élèves de la Touraine et d’acteurs de l’éducation aux médias, a choisi les lauréats parmi 51 candidatures.

LAURÉAT DANS LA CATÉGORIE « INITIATIVE ASSOCIATIVE » :

Association Zone d’expression prioritaire (ZEP)

Sonia Déchamps, rédactrice en chef de l’association : « Nous avons créé un média participatif en ligne ayant pour objectif d’encourager et d’accompagner l’expression des jeunes sur des sujets d’actualité, de logement, d’emploi, de santé… À travers ces récits, à travers les photos et les vidéos que nous partageons, nous volons montrer un panorama des jeunesses en France. Nous souhaitons porter une parole pour qu’ils prennent part aux médias et leur donner la possibilité d’exprimer de manière claire ce qu’ils ressentent. »

Mention spéciale pour l’association Albert Londres avec l’initiative « Le kiosque ambulant »

LAURÉAT DANS LA CATÉGORIE « MÉDIAS » :

InterClass’ de France Inter – Radio France

Emmanuelle Daviet, journaliste spécialiste de l’éducation et coordinatrice du projet Interclass’ : « Les journalistes, les producteurs de France Inter, les élèves, leurs professeurs et leurs chefs d’établissement ont tous grandement contribué à ce projet. Le personnel de radio France y a aussi participé. Ce sont 180 personnes qui ont été mobilisées. Nous nous adressons actuellement à des collégiens mais on tentera l’année prochaine de s’adresser à des lycéens. La société civile doit s’engager auprès des enseignants. Des initiatives doivent se créer sur tout le territoire français, avec un élan de solidarité envers l’éducation nationale pour porter haut notre devise républicaine. »

Mention spéciale pour 1 jour 1 actu de Milan presse

LAURÉAT DANS LA CATÉGORIE « PROJET PÉDAGOGIQUE » :

« Info ou Intox sur le web, comment faire la différence, dès l’école primaire ? »

Rose-Marie Farinella, enseignante à Taninges et ancienne journaliste à l’origine du projet : « Mon objectif est de donner des clés aux élèves pour faire la différence entre info et intox sur le web pour qu’ils deviennent des “cybercitoyens”. Les élèves ne doivent pas être manipulés. Malgré le jeune âge des élèves de ma classe, ils ont compris les enjeux et l’importance d’être sensibilisés aux médias. En classe, on crée des choses ludiques avec des jeux pour que les élèves comprennent qu’ils doivent vérifier une information avant de la diffuser. »

Mention spéciale pour le projet « Crise des migrants, quels défis pour les États de droit ? »Lycée Blaise Pascal de Brie-Comte-Robert (77).

Chloé MARRIAULT