[LE RÉSUMÉ] Podcast, un autre récit pour la planète

Photo : Antoine Comte / EPJT

Animé par Steven Jambot, producteur et animateur de «  L’atelier des médias » pour RFI ; avec Jeane Clesse, podcasteuse indépendante et hôte de Basilic ; Justine Davasse, autrice et conférencière et productrice du podcast «  Les mouvements zéro » ; Grégory Rozières, journaliste du service «  science et environnement » au Huffington Post et présentateur de L’en(vert) du décor.

LES ENJEUX

Trois créateurs pour trois projets novateurs. Jeane Clesse, Justine Davasse et Grégory Rozières ont tous lancés leur podcast consacré à l’écologie. Leur défi : raconter par le son et la voix les enjeux climatiques et les initiatives écologiques, dans le but de toucher un auditoire de plus en plus à l’écoute des thématiques environnementales. Il s’agit de ne pas tomber dans le pessimisme mais plutôt de mettre en valeur des personnalités et des initiatives pouvant inspirer les auditeurs.

CE QU’ILS ONT DIT

Jeane Clesse« J’ai créé Basilic en 2017 en partant d’un constat : on ne parlait pas assez d’écologie dans les médias traditionnels. On sentait une envie chez les citoyens de faire les choses différemment, de parler de projets environnementaux positifs sans tomber dans le dramatique. J’ai donc décidé de mettre sur le devant de la scène des acteurs qui pensent l’écologie différemment, sous la forme de podcast ».

Justine Davasse : « À la suite d’un voyage en Finlande, j’ai décidé de m’investir personnellement dans le 0 déchet. Cette cause m’a passionné et étant bénévole à Radio Campus depuis 12 ans, j’ai eu envie d’y consacrer une émission radio, qui est devenue par la suite un podcast. Aujourd’hui, je travaille avec différents formats comme l’interview ou le reportage qui reviennent tous sur des initiatives ” 0″ : les consommations 0 déchet, des agriculteurs n’utilisant pas de produits phytosanitaires, des constructions sans béton… »

Grégory Rozières« Au Huffington Post on a fondé L’en(vert) du décor en 2020 car on voulait surfer sur la développement du podcast. On a vu que l’écologie n’était pas le thème le plus traité dans ce format, et on a donc décidé d’allier son et environnement. Notre règle, c’est l’humour. Il faut aborder des sujets écologiques assez complexes comme si nous étions dans une discussion entre collègues, à la machine à café. On prend des idées reçues pour les expliquer de façon humoristique. »

Jeane Clesse : « Aujourd’hui Basilic en est à 123 épisodes, ce qui veut dire qu’il y a beaucoup d’initiatives positives. Chaque jour je découvre de nouvelles personnes et ma liste d’interlocuteurs potentiels ne désemplit pas. C’est pour cela que j’interviens assez peu dans mon podcast, pour laisser parler mes invités. Au niveau des thèmes, j’essaye de faire très diversifié : je peux parler de la finance durable, des slow cosmétique ou de l’alimentation locale. Je veux que mes auditeurs puissent piocher comme bon leur semble dans mes épisodes. »

Grégory Rozières : « On a la chance d’avoir derrière nous le Huffington Post qui nous soutient financièrement. Nos podcasts sont intégrés sur le site du média, ce qui leur assurent une visibilité auprès d’un public parfois peu habitué aux formats audios. Nous sommes conscients que les blagues ne doivent pas être trop lourdes. On doit aussi bien se moquer gentiment des écolos ultra-convaincus  que des personnes réfractaires au changement. On essaye de faire de l’improvisation, mais préparée (rires). »

À RETENIR

Jeane Clesse, Justine Davasse et Grégory Rozières ont chacun voulu traiter à leur façon de l’écologie de façon positive. Et cela par différents moyens : mettre la lumière sur une initiative atypique, jouer sur l’humour pour décrypter des situations compliquées… L’idée est d’amener l’auditeur à réfléchir sur ce qu’il pourrait faire de son côté en s’inspirant des histoires contées dans les formats audios. Le mariage entre un sujet comme l’écologie, omniprésent dans l’actualité, et un format podcast, qui se démocratise, semble gagnant puisque les 3 créations ont toutes des projets pour les années à venir : des déclinaisons vidéos, des livres ou des rencontres en live avec les auditeurs. Longue vie à l’écologie audio !

Antoine Comte

[LE RÉSUMÉ] : « #LesMédias. Podcast : Quand la presse papier monte le son »

Podcasts photo : Lorène Bienvenu

Retrouvez l’essentiel de la conférence « #LesMédias. Podcast : Quand la presse papier monte le son »

Animé par Cyril Petit, rédacteur en chef central et secrétaire général de la rédaction du JDD. Avec Maëlle Fouquenet, journaliste et responsable des formations numériques à l’ESJ Pro. Delphine Noyon, directrice adjointe de la Nouvelle République. Thomas Oliveau, rédacteur en chef adjoint de l’Equipe. Edouard Reis Carona, rédacteur en chef délégué au numérique et à l’innovation, Ouest-France. Joël Ronez, fondateur de Binge Audio.

(suite…)

Ça bouge dans… le monde des podcasts

Le secteur des podcasts est en plein effervescence : créateurs indépendants et studios de production se multiplient. Mais ce nouveau format peine encore à toucher un large public.  

 

PODCAST

Depuis « Serial », sorti en 2014, le secteur du podcast vit un véritable boom. Les deux premières saisons de ce feuilleton radiophonique américain portent sur des affaires judiciaires. Elle ont enregistré plus de 350 millions de téléchargements.

Deux catégories de podcasts existent : les réécoutes d’émissions de radio et les podcasts natifs, des contenus audio produits directement pour Internet.
A l’instar des studios de production comme Nouvelles Écoutes, Louie Média ou Binge Audio, de nombreux créateurs et studios indépendants ont émergé ces dernières années.
Mais avoir des chiffres précis sur le nombre d’écoutes reste compliqué car les supports sont nombreux. Les applications dédiées (elles-mêmes nombreuses), les sites des studios de production et les sites de streaming audio ne permettent pas la production de statistiques communes.

Un public restreint

Ce que l’on sait c’est que le secteur est encore loin de toucher tous les public. Selon les chiffres de Médiamétrie publiés en avril 2018, l’audience des podcasts est plutôt jeune (56 % ont entre 25 et 49 ans), urbaine (25 % des auditeurs sont parisiens) et les catégories socio-professionnelles supérieures sont surreprésentées (49 %).
Le problème d’accès au podcast est souvent pointé du doigt par les acteurs du domaine. Contrairement à la radio, où un auditeur peut écouter par hasard une émission, trouver un podcast demande plus d’engagement. L’auditeur doit d’abord télécharger une application dédiée, chercher le contenu et le télécharger ou l’écouter en streaming. Cette multiplication d’étapes avant de pouvoir écouter un podcast entretient un certain flou pour les non-initiés.
Mathilde WARDA

[EN PLATEAU] Lauren Bastide, journaliste et porte-parole de Prenons la une

Lauren Bastide est journaliste et militante féministe pour l’égalité professionnelle au sein des rédactions. Porte-parole de Prenons la une, l’ancienne journaliste de Elle laisse la parole aux femmes dans les podcasts La Poudre. Interrogée par Charles Lemercier sur le plateau de l’EPJT, elle revient sur la place des femmes dans les rédactions et le nécessaire rééquilibrage pour tendre vers l’égalité.

[EN PLATEAU] David Carzon, directeur de la rédaction de Binge Audio

Réinventer le podcast, raconter l’information autrement pour renforcer le lien avec l’auditeur : tel est le mantra de David Carzon. Le directeur de la rédaction de Binge Audio a répondu aux questions de Valentin Jamin.

[LE RÉSUMÉ] La folie podcast : « Créer un lien d’intimité avec l’auditeur »

Radio, la folie des podcasts
Les médias cherchent à créer un lien intime avec l’auditeur. Photo : Clara Gaillot.

Retrouvez l’essentiel de la conférence : « La folie podcast : créer un lien d’intimité avec l’auditeur »

Animé par Sophie Massieu, journaliste, avec David Carzon (Binge Audio), Mélissa Bounoua (co-fondatrice Louie Média), Sandrine Treiner (directrice France Culture) et Thibault Mougin (BoxSons).

(suite…)

[EN PLATEAU] Joël Ronez, co-fondateur
de Binge Audio

Après avoir participé à la conférence « La radio dans dix ans », Joël Ronez, cofondateur de Binge Audio est passé par le plateau de l’EPJT avec Maxime Buchot, étudiant à l’EPJT. Nouvelles écoutesBoxsons et Binge Audio : autant de nouvelles plateformes qui misent sur le podcast. Écouter un programme audio où on veut, quand on veut, est à la mode. Pour sa première saison, Binge Audio a produit 200 épisodes qui comptabilisent environ un million d’écoutes au total. Pour attirer les 20-35 ans, Binge Audio traite de sujets peu présents dans les médias classiques comme le hip-hop, les jeux-vidéos et les séries télévisées dans des talk-shows d’environ 25 minutes.