[LE RÉSUMÉ] « Droits voisins, un combat partagé »

DroitsVoisinsUnCombatPartagé_BenjaminBaixeras

(Photo : Benjamin Baixeras)

Retrouvez l’essentiel de la conférence « Droits voisins, un combat partagé »

Animé par Céline Schoen, correspondante à Bruxelles de la Correspondance de la presse, avec Pablo Aiquel, journaliste SNJ-CGT ; David Assouline, sénateur socialiste de Paris, vice-président du Sénat ; Jean-Christophe Boulanger, P.D-G de Contexte et président du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil) et Hervé Rony, directeur général de la Scam.

LES ENJEUX

Un débat avait lieu concernant la réforme du droit qui sera très prochainement mise en place. La question était de savoir si ce changement marque une progression de la reconnaissance par les grandes entreprises de diffusion d’information du travail réalisé par les journalistes ou si la réforme ne va pas inciter les médias à faire du sensationnalisme pour engendrer plus de revenus.

CE QU’ILS ONT DIT

Jean-Christophe Boulanger : « Les droits voisins vont nous rendre encore plus dépendants des GAFA. C’est comme donner la clé de l’édition aux GAFA. »

Hervé Rony : « On a fait un pas en avant, mais il faut maintenant forcer les éditeurs de presse à prendre des décisions dans l’intérêt réels des journalistes. La négociation collective est la seule façon d’y parvenir. »

Pablo Aiquel : « Au-delà de l’enjeu juridique, la question à se poser, c’est comment faire profiter la presse de cette somme d’argent qu’elle reçoit. »

David Assouline : « Le droit d’auteur, que ce soit pour les artistes ou les journalistes, est fondamental puisque ceux qui tirent tous les bénéfices du travail d’autres tuent la créativité. »

À RETENIR

Cette nouvelle réforme a certainement le potentiel d’offrir aux journalistes une reconnaissance énorme des efforts qu’ils mettent dans la réalisation de leur travail qui, à l’heure actuelle, ne profite qu’aux GAFA qui reprennent allègrement toutes les informations de la presse dont ils ont besoin afin d’en tirer profit. Ils devront remettre aux entreprises de presse les 300 millions d’euros qui lui sont dus, mais le combat n’est pas terminé.

Par Pierrick PICHETTE

[LE RÉSUMÉ] « Face à la désinformation : utilité publique et limites du fact-checking »

Chercheurs et journalistes ont débattu sur les limites et l'utilité du fact-checking. Photo : Clara Gaillot.
Retrouvez l’essentiel de l’atelier-recherche « Face à la désinformation : utilité publique et limites du fact-checking »

Atelier animé par Nicolas Sourisce et Jérémie Nicey, de l’équipe Pratique et ressources de l’information et des médiations (Prim) de l’Université de Tours. Avec Romain Badouard, maître de conférences à l’Université Cergy-Pontoise et auteur de Le désenchantement de l’Internet : désinformation, rumeur et propagande ; Vincent Couronne, docteur en droit public de l’Université de Versailles, fondateur du site internet Les Surligneurs ; Alexandre Pouchard, responsable adjoint des Décodeurs, au journal Le Monde et Nikos Smyrnaios, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulouse, coordinateur du rapport sur l’expérience CrossCheck. (suite…)

Déontologie : faut-il un “tribunal” pour juger les journalistes ?

Pixabay/Succo

Le métier de journaliste est sans cesse remis en question par le public. Manque d’indépendance ou d’impartialité, absence de légitimité… Les reproches sont nombreux. Le passage mouvementé de Jean-Luc Mélenchon dans l’Émission politique, en décembre dernier, a relancé le débat sur la création d’un conseil de presse pour sanctionner les manquements des journalistes à la déontologie.

(suite…)

[EN RÉSUMÉ] « Le point sur la loi Bloche : des chartes dans toutes les rédactions d’ici 3 mois »

Retrouvez l’essentiel de la conférence « Le point sur la loi Bloche : des chartes dans toutes les rédactions d’ici 3 mois ».

La loi Bloche bouleverse la profession. Photo : Lucie Martin

 

Animé par Loïc Hervouët, (ancien médiateur de RFI, ancien directeur général de l’ESJ de Lille) avec Leïla de Comarmond (présidente de la SDJ des Echos), Sophie Lecointe, (conseillère au cabinet de la ministre de la Culture et de la Communication), Olivier Ravanello (cofondateur d’Explicite), Nathalie Sonnac (membre du CSA), Emmanuel Poupard (SNJ).

(suite…)